Clémence OLIVIER

L'Enfant

 

Jeune soprano française, Clémence Olivier étudie très jeune le violon et commence conjointement ses études de chant vers l’âge de 15 ans. Elle obtient rapidement un premier prix d’art lyrique avec les félicitations du jury, puis un DEM de chant du CRR de Paris, et se perfectionne auprès de Sophie Hervé, Didier Henry, Regina Werner-Dietrich.

Clémence Olivier se produit dans des styles variés.

Elle interprète avec bonheur la Petite Messe de Noël de M-A Charpentier et les Magnificat de Bach et Vivaldi, la Paukenmesse de Haydn, la Messe du Couronnement de Mozart, le Requiem de Fauré, des Cantates de Bach.
Par ailleurs, elle s’est récemment produite en concert avec le jeune ensemble baroque Musica Tempura dans des motets de M-A Charpentier et A Campra, elle vient de donner un récital dans le cadre des Journées Ravel de Montfort l’Amaury 2015 aux côtés de Nina Uhari.

Sur scène, elle est engagée pour Alice dans La Grand’ Tante et Aurore dans Le portrait de Manon (Massenet) à la Péniche Opéra (Paris), Médée de M.A Charpentier à l’opéra de Lille et au Théâtre des Champs Elysées avec le Concert d’Astrée d’Emmanuelle Haim, où elle tient le rôle d’Amour. Jeune première idéale, elle interprète Pauline dans La Vie parisienne au Grand Théâtre d’Angers, Louise dans les Mousquetaires au couvent (Varney) et Sylvabelle dans L’Auberge du cheval blanc (Benatzky) à l'Opéra de Metz puis au Pin Galant de Mérignac où elle est aussi Princesse Hélène dans Rêve de Valse (O. Straus).

A l’Odéon de Marseille, elle est Monique dans Un soir de réveillon (Raoul Moretti), Suzon dans Les Saltimbanques (Ganne). Pour le Festival Offenbach d’Etretat, elle est Alexis dans L’Ile de Tulipatan (Offenbach) puis l’année suivante, Dragonette et Fleurette d’Offenbach, repris au Théâtre impérial de Compiègne.

Parmi ses projets, citons l’Enfant dans l’Enfant et les sortilèges (Ravel) avec Jeune Opéra de France, en tournée en 2016-2017, Ernestine dans Monsieur Choufleuri restera chez lui le…(Offenbach), Pamina dans Die Zauberflöte (Mozart) sous la direction d’Amaury du Closel.